Bouton

Cathédrale de Chartres


La cathédrale de Chartres
La cathédrale de Chartres

Si une cathédrale de France a toujours été entouré d’un voile de mystère et où l'étrange côtoie le surnaturel c’est bien de Chartres qu’il s’agit. Ce n’est pas la plus belle cathédrale de France, Notre Dame de Paris, Reims, Orléans, Bourges, Strasbourg peuvent facilement rivaliser avec elle, mais Chartres a une aura de mystères qui font que Chartres reste et restera la grande cathédrale mythique de notre pays.
Lorsqu’après avoir parcouru des kilomètres d’une plaine où seul le souffle du vent fait onduler l’immensité des champs de blé de cette grande plaine de la Beauce, ont découvre ce superbe monument planté sur son rocher qui domine l’Eure, ont est impressionné par la grandeur du site et l’auréole de mystère qui s’en dégage.
La Cathédrale a été construite sur un temple druidique dédié à la déesse mère, l’une des grandes divinités des peuples celtes et gaulois qui peuplèrent la région bien avant que le christianisme substitue à cette ancienne croyance la Vierge Marie, à qui la cathédrale de Chartre est dédiée.
Chartre: «C’est l’Acropole de la France, écrivait Rodin. Le sculpteur, élevé par les grecs, vient du Parthénon et va à Chartres adoré la Cathédrale».
Quant à Émile Male il a dit :« Les autres cathédrales du monde chrétiens n‘ont pas su dire tant de choses, ni de dire dans un si bel ordre. Il n’y a rien en Italie, en Espagne, en Angleterre, qui puisse se comparer à Chartres. Chartres est la pensée même du Moyen âge devenue visible.»

La cathédrale de Chartres
La cathédrale de Chartres - l'Assomption de la Vièrge

Chartres a été la gardienne de précieuses reliques comme le Voile de la Vierge, offert à Charlemagne par l’Impératrice Irène de Constantinople et donné à la cathédrale par Charles le Chauve en 876. La superbe chasse qui le renfermait a été fondue en 1793, mais la plus grande partie du voile se trouve aujourd’hui dans un reliquaire moderne.
Il ne reste aucun vestige de la première église construite au IVème siècle, non plus de la seconde détruite en 858 par les invasions normandes.
Chartres La troisième relevé par l’évêque Gislebert fut détruite par la foudre en 1020. Il ne subsiste des anciens édifices que la crypte de la cathédrale qui est la plus vaste de France, elle se compose de deux galeries parallèles longues de 110 mètres sur 5 à 6 mètres de larges reliées par la crypte de saint Lubin.
Cette nef immense plantée sur son rocher à subit bien des vicissitudes, détruite par le feu en 1020, reconstruite par l’Évêque Fulbert, incendiée à nouveau en 1194. Le 10 juin 1194, un incendie ravage à nouveau la cathédrale et il n’épargnera que les deux clochers et la façade du narthex, celle-ci avait été déposé quelque temps auparavant.
Mais miracle, la ferveur populaire, la générosité de la grande noblesse, et en moins de 26 ans on reconstruit l’actuelle cathédrale. Là où dans beaucoup de villes, il fallut plus d’un siècle pour élevé une cathédrale, à Chartres on mit seulement 26 ans pour reconstruire ce qui allait être le plus bel édifice du XIIIème siècle. Elle fut consacré le 17 octobre 1260 par l’évêque Pierre de Mincy en présence de Saint Louis.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.