# # # # # # Bouton

La Cathédrale de Reims


# L’église de Reims semble avoir été le berceau du christianisme en France elle comptait déjà plusieurs évêques lorsque Clovis commença la conquête des Gaules. Il parait que la cathédrale était primitivement hors de la cité, dans le haut de Barbate. Ce fut seulement vers la fin du IVème siècle que l’évêque Bérause, justement effrayé par les invasions des peuples du Nord, plaça la basilique dans l’enceinte de ville. #
Selon d’autres historiens, la cathédrale fut fondée, par l’évêque saint Nicaise, vers l’an 400, ce digne et saint pasteur fut massacré en 406 par les Vandales qui se rendirent maitre de Reims.
Ce fut Saint Rémi, un de ses successeurs, qui convertit au christianisme et baptisa, en 496, Clovis et presque tous les chefs francs, après la bataille de Tolbiac. La métropole qu’était devenue par le seul fait du baptême du roi franc, le centre du catholicisme, fut incendiée à divers reprise par les Vandales et les Normand, après que Saint Nicaise l’eut transférée dans l’ancien capitole.
En 822 Ebon, trente deuxième évêque la fit rebâtir et lui donna une plus grande étendue. En 1210, un incendie la détruisit de nouveau avec une grande partie de la ville. L’architecture dite gothique était alors dans toute sa splendeur de sa vogue, et plusieurs artistes l’avaient portée au plus haut degré de perfection qu’elle devait attendre. De ce nombre était Robert de Coucy, dont le nom mérite de figurer à côté de celui de Pierre de Montreuil, l’architecte de la Sainte Chapelle. Robert de Coucy, secondé par le prélat et les autorités de Reims, entreprit de reconstruire la cathédrale et la mit à peu près dans l’état où on la voit encore de nos jours; les travaux qu’on y a fait depuis n’ont été que des restaurations partielles.
L’office y fut célébré pour la première fois en 1241. En 1491, la croisée et le chevet furent dévastés par un incendie. On les reconstruisit peu après. # Avec ses 143 mètres de long, ses 30 mètres de larges et ses 44 mètres de hauts, elle fait partie des plus grandes cathédrales du monde catholique. De plus de par sa vocation elle est le symbole même de la royauté de notre pays puisque presque tous les rois de France ont été sacré dans cet édifice. La ville de Reims étant aux main de la Ligue, Henri IV sera sacré à Chartres le 27 février 1594. Le 25 juillet 1593, l'ancien chef des Huguenots s'était officiellement converti au catholicisme dans la Basilique Saint Louis. Le roi aurait alors prononcé cette phrase restée célèbre "Paris vaut bien une messe" En 1359, les rémois avaient forcé les troupes d’Édouard III d’Angleterre à lever le siège de la ville, mais en 1442, ils durent se soumettre aux Anglais, Jeanne d’Arc les en chassât, pour faire sacrer peu après Charles VII dans cette même cathédrale. #
L’évêque de Reims, duc et pair de France, avait le privilège de déposer la couronne royale lors de la cérémonie du Sacre. En 1825, c’est Charles X qui fut le dernier rois de France à être sacré dans la cathédrale de Reims.
Entre 1914 et 1918, la cathédrale de Reims, subit de très importants dommages, les troupes allemandes se sont évertuées en vain de détruire se monument, incendiée, bombardée, mutilée elle a réussit à renaitre de ses cendres malgré les dégâts irréparables subit par l'acharnement des envahisseurs. Une grande partie des vitraux datant du XIIIème  furent irrémédiablement perdus.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017 .