Bouton

Abbaye De La Pierre-Qui-Vire (89)


Abbaye De La Pierre-Qui-Vire
Abbaye De La Pierre-Qui-Vire

Le monastère est fondé en 1850 par le père Jean-Baptiste Muard (1809-1854), prêtre du diocèse de Sens. Désireux de fonder une communauté religieuse, il découvre la règle de saint Benoît lors d'un voyage à Subiaco (Italie). Saisi par l'équilibre de vie qu'elle propose entre travail et prière, il rentre en France en 1848 avec ses deux premiers compagnons et effectue son noviciat monastique à la trappe d'Aiguebelle. En 1850, il installe sa communauté naissante dans les forêts du Morvan, sur un domaine donné par la famille de Chastellux, au lieu-dit « la Pierre-qui-Vire ».
Le père Muard meurt le 19 juin 1854, à l'âge de 45 ans. Une vingtaine de frères composent alors la communauté qui connaît une rapide expansion. En 1859, elle s'agrège à l'ordre bénédictin (Congrégation de Subiaco).
Contrainte à l'exil en 1880, puis en 1904, la communauté ne retrouve son monastère qu'en 1921 et ne l'a plus quitté depuis. De 1954 à 1957, l'un des moines de la communauté, le frère Thomas, entretient une riche correspondance spirituelle avec Jacques Fesch, mystique chrétien condamné à mort, dont les lettres paraîtront dès 1971 sous le titre de "Lumière sur l'échafaud".
Les bâtiments actuels sont édifiés de 1850 à 1953. L'église, consacrée en 1871, a été profondément remaniée en 1992. En 2006 et 2007 des travaux importants sont menés pour mettre aux normes l'hôtellerie qui datait de 1952.
La communauté actuelle comprend environ soixante-dix moines partageant leur temps entre la prière, l'accueil, et le travail.


La Pierre-qui-vire


La Pierre-qui-vire


Fromage la Pierre qui Vire
Fromage la Pierre qui Vire

La Pierre-qui-vire est un fromage au lait cru entier, en forme de cylindre plat, de 12 cm de diamètre, 3 cm de haut et pesant de 250 à 300 grammes. Sa croûte lisse est colorée rougeâtre avec du rocou. La pâte est à texture souple et tendre. Il se consomme affiné mais il existe aussi en "boulette" fraîche aux herbes. Il contient 28% de matière grasse sur poids total. Il est produit du printemps à l’automne, par les moines bénédictins, à l’Abbaye de la Pierre-qui-Vire, située au coeur du Morvan, à raison de 30 à 40 tonnes par an.
La Pierre-qui-Vire est fabriqué par les moines de l’Abbaye bénédictine de Sainte-Marie de la Pierre-qui-Vire à Sens, dans l’Yonne. L’ordre, fondé vers 1850 par Dom Muard, produit ce fromage depuis les années 20 mais il reste très confidentiel.




Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.