# # # # # # Bouton

Chartreuse de Champmol


Les premiers travaux permettent l'accès direct des pierres extraites des carrières de Resne, sous Talant, dans la propriété de Champmol. En fait, les travaux commencent sérieusement à partir de 1383 lorsque le Duc Philippe acquiert la vigne de l'abbaye de Saint-Bénigne sur l'emplacement de laquelle est construite l'église des Chartreux. Les fondations sont entreprises au début du mois de juillet et la première pierre est posée solennellement le 20 août par la Duchesse Marguerite de Flandre accompagnée de son fils Jean, comte de Nevers, alors âgé de douze ans.
Le premier prieur de la communauté religieuse, arrivé en mai 1383, s'installe à l'hôtel de Champmol, aménagé pour recevoir également Maître Dreue, maître général des oeuvres de maçonnerie. Les murs de l'église s'élèvent ainsi que ceux des bâtiments conventuels (cloître, chapître, sacristie, ...).
La Charte de fondation de la Chartreuse prévue pour vingt-quatre moines et un prieur est datée du 15 mars 1384.
Au mois de juillet 1384, des maçons arrivent de Paris. En mars 1385, une équipe de vingt-et-un ouvriers venus du Châtillonnais porte à plus de 250 les maçons et tailleurs de pierres répartis sur les chantiers. Les autres ouvriers du bâtiment travaillent de leur côté et préparent les bois de charpente, les carreaux de pavage, les tuiles pour la couverture.
On s'occupe également de pourvoir la Chartreuse de Dijon de la dotation qui lui est affectée par sa Charte de fondation. C'est ainsi que sont acquises les seigneuries de Longchamp et de Brochon. Acquisitions qui se poursuivent jusqu'à la Révolution et qui font de la Chartreuse l'une des communautés religieuses les plus riches de Bourgogne.
Dès 1384, Jean de Marville est chargé des travaux du tombeau de Philippe le Hardi. Son atelier comprend une dizaine d'ouvriers, tous hollandais. Claus Sluter en fait partie. Il devient maître de l'atelier en 1389 et conduit les travaux d'embellissement de la Chartreuse. Aujourd'hui, le portail de la chapelle façonné entre 1389 et 1394 et le puits de Moïse font partie des oeuvres encore visibles de Sluter.

La cathédrale de Bourges - 2
Le Puits de Moïse

Les travaux de fonderie sont confiés à Maître Colart, canonnier de Monseigneur. Son atelier est installé au marché du blé, à côté du pilori, sur l'emplacement compris actuellement entre l'extrémité de la rue Proudhon et la rue Jean-Jacques Rousseau (rue du Pilori). La première pièce qui sort de son fourneau est la cloche de l'église de Champmol.
Les travaux de peinture de l'église du monastère sont réservés au peintre officiel du duc pour la Bourgogne, Jean de Beaumetz, originaire du Nord.
Dimanche 24 mai 1388 : l'église est consacrée officiellement par l'évêque de Troyes, entouré des plus hauts dignitaires ecclésiastiques et de la Cour ducale.
Octobre 1388 : les vingt Chartreux quittent l'hôtel de Champmol et s'installent dans les cellules du grand cloître. En réalité, chaque cellule est une habitation assez considérable. Composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage, l'habitation est également surmontée d'un grenier. Le rez-de-chaussée est occupé par un promenoir, un bûcher et un atelier de travail manuel. Deux pièces et un cabinet de travail sont aménagés à l'étage. Un petit jardin entouré de murailles isole cette demeure de la cellule voisine.
1399 : les retables sculptés par Jacques de Baerze et peints par Melchior Broederlam, peintre officiel du duc pour la Flandre, arrivent à Champmol. La même année, les bâtiments du pressoir sont achevés. Les Chartreux vont tirer profit de leurs vignes.
En 1404 Philippe le Hardi meurt et est enseveli dans la chartreuse de Champmol.
Par le décret du 2 novembre 1789, l’Assemblée constituante décide que les biens ecclésiastiques sont mis à la dispositions de la Nation; par le décret du 13 février 1790, l’Assemblée supprime les ordres et congrégations régulières.
La Chartreuse devient bien national et les Chartreux en sont chassés en avril 1791. Elle est mise en vente en 1791, et Emmanuel Crétet le futur premier ministre de l'intérieur de Napoléon Bonaparte, utilise sa fortune personnelle pour l'acquérir.


Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017 .