# # # # # # Bouton

Notre Dame de Myans


L'Abbaye de Bonne-Dame-de Bourg-Dieu
Notre Dame de Myans
L'Abbaye de Bonne-Dame-de Bourg-Dieu
Le Granier

Le 24 novembre 1248, la montagne du Granier s’effondre et le village de Saint André ainsi que plusieurs hameaux environnants sont ensevelis sous 500 millions de mètres cube de roches et de terre. On déplore environs 5 000 victimes. La coulée s’arrête au pied d’un sanctuaire où une statue de la vierge est dressée. Invoquant un miracle cet endroit devient un lieu de pèlerinage appelé Notre Dame Myans.

La légende raconte qu’en l'an 1248, les moines bénédictins de Saint André, après avoir été chassés de leur terre par un homme cupide et puissant avaient demandé refuge auprès du couvent qui se trouvait à Myans. Ils étaient là, dit la légende, arrosant le pavé de leurs larmes, lorsque tout à coup le sommet du Mont Granier se détache. Le bourg de Saint André est écrasé sous un amas de roche ainsi que plusieurs hameaux alentours. Les rochers finirent leurs courses devant la chapelle qui fut seule épargnée. Pas moins de dix-sept villages et hameaux furent ainsi écrasés sous les rochers et on dénombra environs cinq milles victimes.



C’est au milieu du XVème siècle, soit deux cents ans plus tard, que le pèlerinage va prendre un essor important sous l’impulsion de Jacques de Montmayeur qui fait venir des moines franciscains pour bâtir un monastère et s’occuper des pèlerins.
Très rapidement, la première église s’avère très fréquentée, et l’on procède à la construction d’une église supérieure pour les offices des franciscains.
On a donc, dès la fin du XVème siècle, les deux églises superposées avec un couvent franciscain.
La statue, érigée en 1867, et qui orne le clocher de l'Église de Notre Dame de Myans mesure six mètres de haut.


Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017 .