Bouton


Les Saintes Maries de la Mer (13)


Sainte Sara

Les Saintes Marie de la Mer Il y a près de deux mille ans, en Camargue, une barque, sans voile ni mat s'échouait sur la plage. A son bord trente deux personnes qui depuis ont toutes trouvées une place dans le calendrier de l'Église catholique. Trente deux saints dont l'arrivée est commémorée tous les ans les 24 et 25 mai dans un bourg de Camargue qui a pris le nom des Saintes Maries de la Mer.
Sainte Sara l'Égyptienne fait l'objet d'un pèlerinage qui chaque année rassemble des milliers de Gitans venus de toute l'Europe pour commémorer cet évènement. Dans ce bateau il y avait également Marie Jacobée, Marie Salomé et leurs compagnons de voyage et comme l'a si bien dit Frédéric Mistral «Dieu tenait la boussole» Dans cette embarcation il y avait également Marie-Madeleine, la pécheresse, Marthe, sa sœur Marie, Sidoine l'aveugle, miraculé par le Christ, Maximin et Lazare qui tous reposent en Terre de France.
Dix jours après l'Ascension du Christ, dans une maison de Jérusalem quelques personnes qui vivaient dans l'angoisse. Lazare était même menacé de mort parce que ressuscité par Jésus. Marie-Madeleine sortie furtivement pour allez chercher de l'eau, mais aussitôt reconnu elle fut capturée par les ennemies de Jésus, alors alerté par le brouhaha de la foule, Lazare et ses amis sortirent de la demeure et ils furent aussitôt arrêté et conduit devant le sanhédrin de Jérusalem. Il refusa de les condamner mais il leur dit quitter cette ville sinon je ne peux vous garantir la vie sauve.

Marie Jacobée et Maries Salom
Marie Jacobée et Maries Salomé -

Dès qu'il fut libre le groupe s'empressa de quitter Jérusalem. Passant par un chemin, où quelques semaines plus tôt, Jésus avait fait une entrée triomphale dans Jérusalem, Marie-Madeleine, ramassa une branche qui trainait dans la poussière. Au groupe qui fuyait vinrent se joindre Joseph d'Arimathie qui portait sur lui le précieux Saint Graal contenant un peu de sang de Jésus, puis Trophime, Cléas, Marcelles, etc.. Leur bagage était réduit au strict minimum et ils savaient que Dieu était avec eux et qui subviendrait à leur besoin. Après des jours de marche épuisante, ils arrivèrent au bord de la mer et se reposèrent sur une plage. Marie-Madeleine planta dans le sable le rameau qu'elle avait ramassé et aussitôt un miracle survint, la branche se développa, des racines l'accrochèrent au sol et ses branches déployés en un instant se chargèrent de fruits délicieux que les voyageurs affamés mangèrent avec joie. Après quoi, rompu de fatigue ils s'endormirent. Des cris réveillèrent le groupe et des gents hostiles leur demandèrent comment ils avaient réussit à faire pousser un arbre en une seule nuit. Reconnu comme chrétiens, ils furent condamné à périr par la faim. On les jetât dans une barque ne comportant ni rame, ni mat ni gouvernail et on les poussa au large. Déjà la barque filai vers le large quant les chrétiens entendirent un cri : Sara était resté sur la plage. Maris Salomé jeta son manteau et Sara s'en servit comme d'un radeau. Guidé par Dieu l'embarcation arriva en vue des côtes de la Gaule et des pécheurs Camarguais virent à leur secours, mais comme ils demandaient un salaire pour ramener les rescapés sur la terre ferme, Sara leur offrit sa nudité comme paiement. A peine débarqué les naufragés élevèrent un autel à la gloire de Dieu et une source d'eau douce jaillit aussitôt. Ensuite le groupe se sépara et chacun partie de son côté pour aller évangéliser les populations locales. Trophime partit pour Arles dont il devint le premier évêque. D'autre gagnèrent Montpellier, Nîmes, Narbonne. Lazare, Marie-Madeleine, Marthe, Maximin, ils s'embarquèrent pour Marseille ne laissant en Camargue que Marie Jacobée, Marie Salomé, et Sara.


statue de Marie-Madeleine
La statue de Marie-Madeleine à Saint-Maximin

Marie-Madeleine quitta son frère pour aller se refugier dans les montagnes dans une grotte où elle vécu trente ans. Ce lieu s'appelle aujourd'hui la Sainte Baume. A la fin de sa vie son frère vint la rejoindre et recueillant son derniers soupir il l'enterra dans l'Église de Saint Maximin.
Sainte Sarah, patronne des gents du voyage, est l'objet d'un culte très particulier de la part des Gitans d'Europe qui tous les ans viennent eeffectuer un pèlerinage les 24 et 25 mai afin d'honorer leur sainte. Fête religieuse, mais aussi festive qui attire chaque année plus de trente milles visiteurs


La Camargue


Icone03

Saintes Maries de La Mer est le principal bourg de la Camargue, vaste étendue de marais située dans le delta du Rhône et paradis des oiseaux, comme les hérons, les cormorans et tant d'autres. Région d'élevage des célèbres chevaux et taureaux de Camargue; c'est aussi le seul terroir de notre pays où l'on cultive le riz. Les taureaux de Camargue sont utilisés dans les courses à la cocarde. Particularité, c'est le seule race bovine capable de vivre sur des pâturages d'eau saumâtre et la vache peut vêler sans le secours des hommes et elle élève seule son petit.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.