# # # # # # Bouton


Carcassonne (11)


La Cité de Carcassonne  
La Cité de Carcassonne

Carcassonne est située sur les bords du fleuve de l'Aude. La commune est traditionnellement divisée en deux, la ville basse qui occupe les berges du fleuve à l'ouest et la ville haute qui occupe la colline surplombant l'Aude. La cité est construite sur un petit plateau constitué par le creusement de l'Aude à environ 150 mètres d'altitude au-dessus de la ville basse. La ville basse se situe au niveau de l'Aude dont l'altitude est de 100 mètres. L'Aude arrive à Carcassonne après son périple montagneux dans les gorges de la haute-vallée de l'Aude et devient alors un fleuve plus tranquille. Elle passe au Païcherou, longe le cimetière Saint-Michel puis se sépare en deux bras formant une ile appelée « l'ile du Roy ». Quatre ponts permettent de la franchir : le pont Garigliano, le pont-Vieux accessible qu'aux piétons, le pont Neuf et le pont de l'Avenir. Le canal du Midi passe également au nord de la ville entre la gare et le jardin André-Chénier jouxtant la bastide Saint-Louis. La ville se situe dans un couloir entre la montagne Noire au nord et la chaine des Pyrénées au sud.
Bastion cathare fidèle au vicomte Raimond-Roger Trencavel ainsi qu'à Raymond VI, comte de Toulouse, la cité fut prise par Simon de Montfort après un siège de quinze jours. les habitants durent fuirent leur demeure en emportant uniquement ce qu'ils avaient sur eux. A la mort de Simon de Montfort, tué lors du siège de Toulouse, la cité de Carcassonne échut au fils de Simon de Montfort qui fera don de ses terres au roi de France Louis VIII qui les annexera au domaine royal.


Après la tentative de révolte des Carcassonnais menée par le fils du vicomte Trencavel en 1240, Saint Louis chasse la population de la ville, et l'autorise à s'établir sur l'autre rive du fleuve : c'est la création d’une ville nouvelle. Une bastide est alors créée en contrebas de la Cité de Carcassonne. Carcassonne devient alors une ville bicéphale où une concurrence acharnée a lieu économiquement et socialement entre Cité et Bastide. Progressivement, la Bastide Saint-Louis va prospérer économiquement au point de surpasser la Cité qui perd au fur et à mesure tous ses pouvoirs et son rayonnement politique. La ville basse est dotée d'un consulat en 1248. Six consuls gouvernent la ville aidés par des notables. Au XIVème siècle, la ville est le premier centre de production textile du royaume, dont la matière première utilisée est la laine. Elle provient des élevages de la Montagne Noire et des Corbières. Les productions étaient exportées vers les grands comptoirs européens comme Constantinople ou Alexandrie. En 1348, la ville est touchée par la peste comme le reste du pays et l'épidémie est récurrente jusqu'au siècle suivant. À cette même période, la guerre de Cent Ans provoque de nombreux dégâts. Le prince Noir dévasta par le feu la ville basse en 1355 en épargnant la cité de Carcassonne. Un siège aurait été trop long et l'aurait ralenti dans son entreprise de pillage. La bastide fut reconstruite (mais seulement la moitié de la bastide) et fortifiée en 1359.

La Cité de Carcassonne, cette ville fortifiée est le plus grand ensemble moyenâgeux d'Europe et même si la restauration entrepris par Violet le Duc est discutable, il n'en demeure pas moins que cette cité inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO reste un site remarquable et Carcassonne fait partie des plus belles villes de France.


La légende de Dame Carcas


La légende de Dame Carcas


La Cité de Carcassonne  
Visage de Charlemagne

L'histoire dit que l'armée de Charlemagne était aux portes de la Cité aux prises des Sarrasins. Une princesse était à la tête des chevaliers de la Cité après la mort de son mari. Il s'agit de la princesse Carcas. Le siège dura 5 ans. Mais au début de la sixième année, la nourriture et l'eau se faisaient de plus en plus rares. Dame Carcas voulut faire l'inventaire de toutes les réserves qu'il restait. Les villageois lui amenèrent un porc et un sac de blé. Elle eut alors l'idée de nourrir le porc avec le sac de blé puis de le précipiter depuis la plus haute tour de la Cité au pied des remparts extérieurs. Charlemagne et ses hommes, croyant que la Cité débordait encore de vivres au point de gaspiller un porc nourri au blé, leva le siège. Voyant l'armée de Charlemagne quitter la plaine devant la Cité, Dame Carcas remplie de joie par la victoire de son stratagème décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des hommes de Charlemagne s'écria alors « Carcas sonne ! », d'où le nom de la Cité.
Hélas! trois fois hélas, la vérité est tout autre !
Dame Carcas est un personnage purement imaginaire. La légende qui remonte au XIIème siècle, fut écrite au XVIème par Jean Dupré et reprise au XVIIème siècle par Guillaume Besse et Guillaume Catel. Charlemagne n'a pas fait le siège de Carcassonne, son père Pépin le Bref l'ayant déjà prise aux Sarrasins en 759.