Bouton



Aliénor, Duchesse d’Aquitaine(1122-1204)


Alienor d'Aquitaine

Cette grande dame de l’histoire a non seulement marqué l’histoire de France mais a inspiré nombre d’auteurs.
En 1122, elle nait à Bordeaux au Palais de l’Ombrière, et elle se marie à l'âge de 15 ans au Roi de France Louis VII. Cette plaisante gamine a certainement fait chavirer plus d’un cœur; (tous les chroniqueurs de l’époque s’accordent pour dire qu’elle était très belle et également très intelligente). Son père Guillaume X, Duc d’Aquitaine vit tantôt à Poitiers tantôt dans sa cité bordelaise. Celui-ci est un bon vivant, entouré d’une cour brillantes qui passent son temps à boire, et Dieu sait que le vin d’Aquitaine est bon, à danser et à rire, d’ailleurs Guillaume X a laissé des poésies, de ce que l’on appellera « l’Amour Courtois ».

Le Duché d'Aquitaine
Le Duché d'Aquitaine

Le duché de Guyenne, pays qui s’étend aux frontières de la Touraine au nord, aux pieds des Pyrénées au sud, de l’Océan à la Marche et Limousin et au Périgord jusqu’aux frontières des terres des Comtes de Toulouse. C’est dire si le duché est vaste et ce mariage fait agrandir le domaine royal de près d’un tiers, et ce qui n’est pas négligeable, ces terres sont prodiges, elles produisent en quantité du vin, du blé, ...etc.
Son époux né en 1120, à dix sept ans lorsqu’il succède à son père, le jeune roi est un être faible et peut être un peu trop pieux. La vie à la cour de France est fade et cette situation est loin de satisfaire la pétulante reine.
Pour avoir donné refuge à Pierre de la Châtre, élu Archevêque de Bourge dont Louis VII avait réfuté l’élection, celui-ci s’en va en Champagne détruire quelques hameaux dont Vitry le Brulé, fief de Thibaud de Champagne. Mais à la suite des sévères réprimandes du Pape, Louis VII fait amande honorable et décide de partir à la Croisade encouragé par Saint Bernard de Clairvaux.
La première Croisade, appelée « la Croisade des Gueux », fut un lamentable et sanguinaire échec.
Le 12 mai 1147, le couple royal quitte Paris pour Metz, ville d’où doit partir la seconde Croisade et arrive à Antioche deux mois plus tard, au passage les Croisés Français subiront leur première défaite dans les montagnes de Pisidie.

Alienor
Alienor

A Antioche, Aliénor est accueillie à bras ouvert par son oncle, le Comte Raymond, il a, à peine, 10 ans de plus que sa nièce, et ses effusions irritent et excitent la jalousie du Roi. Entre le roi et la reine, c’est la discorde, la reine invoquant la nullité du mariage, la séparation intervient dès le retour sur le sol français.
Après l’échec lamentable de la Croisade, le retour en France est décidé, et partis de Terre Sainte à Pâques, les Croisés sont de retour à Paris en novembre 1149. Pendant l’absence du roi, c’est l’Abbé Suger, qui a administré le royaume, et celui-ci a tout fait pour empêcher cette séparation, mais à sa mort, le couple se sépare définitivement.
Le 21 mars 1152, le concile de Beaugency reconnait la nullité du mariage pour consanguinité. Louis VII assigne pour résidence l’Abbaye de Fontevraud à la jeune répudiée, elle a 30 ans et qui ne l’entend pas de cette oreille. Elle prend juste le temps d’embrasser la Mère Supérieure et court se réfugier dans son duché d’Aquitaine.
La jeune Duchesse, n’attend pas deux mois pour épouser Henri II Plantagenêt, duc de Normandie, comte d’Anjou et Comte du Maine, et qui à la suite d’habile tractation, devient Henri II, roi d’Angleterre en 1154. Par cette union toutes les terres d’Aquitaine deviennent terre Anglaise. Et elles le resteront pendant trois siècles et seront la source de nombreux conflits entre l’Angleterre et la France. Tout ça pour des questions d’hommage et de succession.
Mère de Richard Cœur de Lyon et de Jean sans Terre, elle fut emprisonnée par son mari pour avoir osé soutenir la révolte de ses fils, elle ne sortira de sa prison qu’en 1189 pour être nommée régente du royaume pendant l’absence de son fils Richard, parti en Terre Sainte pour la troisième Croisade. Dans un siècle où l’espérance de vie était de l’ordre de la quarantaine, la longévité d’Aliénor fait figure d’exploit, en effet, elle est morte en 1204 à l’âge de 82 ans. Elle est enterrée dans l’Abbaye de Fontevraud au côté de son fils Richard.
Pendant l'absence de Richard Cœur de Lyon, c'est son frère Jean Sans Terre qui administrera l'Angleterre et c'est sa façon de gouverner le pays qui sera à l'origine de la légende de Robin de Locksley, plus connu sous le non de Robin des Bois.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.