# # # # # # Bouton


Hector Berlioz (1803 - 1869)


Hector Berlioz
Hector Berlioz

 Berlioz Hector est né à la Côte Saint André, dans l’Isère, le 11 décembre 1803. En 1821 il monte à Paris et entame des études de médecine qu’il abandonne très vite pour se consacrer à la musique. Avec la Mort de Sardanapale créée à Paris en 1830, il remporte le Grand Prix de Rome, ce qui lui vaut un séjour à la villa Médicis à Rome où il restera pendant cinq ans. En 1930 a lieu également la première audition de sa célèbre Symphonie Fantastique qui remporte un très vif succès. En Italie il composera les ouvertures du Roi Lear, Rob Roy, Harold en Italie (1834).
En 1837 le gouvernement lance un appel d’offres pour la création d’une Messe des Morts. Après avoir dans un premier temps choisi Cherubini, c’est Berlioz qui sera sélectionné, le dépit de Cherubini sera si traumatisant que ce dernier devra s’aliter pendant quinze jours, victime d’une terrible crise de jalousie. La première audition du Requiem sera exécutée dans l’enceinte de l’Église Saint Louis des Invalides à Paris. Habeneck dirige l’orchestre, pour ce faire, il dispose d’un orchestre et de chœurs impressionnant, et afin d’augmenter le relief sonore, il a placé les cuivres sur la galerie qui surplombe le cœur et ceinture le haut de la basilique (là où sont accrochés tous les drapeaux pris à l’ennemie au cours des batailles qui ont jalonné l’histoire de notre pays). L’émotion sera-t-elle qu’un des choristes fera une crise cardiaque pendant le concert et à la fin de la représentation, le curé de l’Église va fondre en larmes !
En 1840 le gouvernement commande à Berlioz une marche pour commémorer le 10ème anniversaire de la révolution de juillet 1830 (Les Trois Glorieuses). Le 28 juillet 1840, a lieu la première audition de La Marche Funèbre et Triomphale qui accompagne le cortège qui emmène des victimes au Panthéon. Ce sera la débâcle, la pluie et le bruit empêcheront d’entendre les musiciens et le catafalque qui transporte les cercueils se renversera sur la chaussée.
Déçu par l’accueil que reçoit sa musique en France, Berlioz entreprendra un tour d’Europe où partout ses œuvres recueilleront un immense succès. Il composera également l’Impériale, œuvre destinée à la remise des prix de l’Exposition Universelle de 1855 par Napoléon III, pas moins de 1200 instrumentistes, un nombre impressionnant de chœurs et une fanfare militaire seront nécessaires pour exécuter cette œuvre.
Un jour que l’on présentait Berlioz à un critique musical, celui-ci s’entendit dire: «Ha, c’est vous l’auteur qui compose pour cinq cents musiciens ? » auquel Berlioz répondit : «Pas pour cinq cents, Monsieur, pour mille !» Parmi les œuvres les plus connues citons, La Damnation de Faust (1845), L’Enfance du Christ, Roméo et Juliette et Les Troyens.
Son œuvre la plus célèbre est la Symphonie Fantastique dédiée à Nicolas Ier de Russie et créée le 5 décembre 1830 au conservatoire de Paris, sous la direction de François-Antoine Habeneck. Critique musicale, écrivain, on lui doit notamment Les Soirées de l’orchestre.
Frappé d’une congestion cérébrale, Berlioz meurt à Paris le 8 mars 1869.

Monument à la gloire de Berlioz

Monument à la gloire de Berlioz
Hector Berlioz

Berlioz

C'est le mardi 8 mars qu'a été inauguré le monument funéraire élevé à la mémoire d'Hector Berlioz, dans le cimetière de Montmartre.


Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017 .