Bouton


Sainte Geneviève


Statue de sainte Geneviève
Statue de sainte Geneviève, 1836
Ste Geneviève

Fille unique de Severus, probablement un Franc romanisé, et de Géroncia d’origine grecque, elle aurait hérité en tant que fille unique de la charge de membre du conseil municipal (curia) détenue par son père, qu’elle aurait exercée tout d’abord à Nanterre, puis à Paris après son installation dans cette ville chez une « marraine » influente.
Elle se voue très jeune à Dieu et est très vite remarquée par saint Germain d'Auxerre et saint Loup de Troyes, qui passent par Nanterre en 429, à l'occasion de leur voyage vers la province romaine de Bretagne. Elle mène une vie consacrée et ascétique, probablement dès ses seize ans.
Selon la tradition, lors du siège de Paris en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève, qui n’a que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns. Elle encourage les Parisiens à résister à l’invasion par les paroles célèbres : « Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. »



Note

Un jour, elle s'embarqua sur la Seine pour aller à Melun chercher un convoi de vivre, qu'elle ramena dans Paris affamé et ainsi elle évita que la ville tombe au mains des troupes d'Attila qui épargnera Paris.

Ce fait d'arme fera de Sainte Geneviève la patronne de Paris. Sa statue est installée dans les jardin du Luxambourg à Paris et elle figure aux cotés des grandes reines de France.
Pendant la révolution, il arriva une facheuse mésaventure à ses cendres. Ses réliques furent brulées parce qu'elles avaient contribué « a faire bouillir la marmite des rois fénéants» et le conventionnel Fayau fit envoyer au pape un procès verbal de cette cérémonie.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.