# # # # # # Bouton

Petite histoire du café


Fruits de caféier

Un berger yéménite fut fort intrigué le jour où ses chèvres eurent un comportement pour le moins curieux, proche de l’hystérie collective après avoir consommé, sans modération, les baies d’un arbrisseau avec d’étrange grappe de fruits rouges. Intrigué il prit la peine de savoir pourquoi et il se concocta une boisson à partir de ces baies; ce qui lui valut dit-on une nuit très agité où il ne put trouver le sommeil.
Il allait conter sa mésaventure à un ami et ce fait arriva, nul ne sut jamais comment jusqu’aux oreilles du Cheikh Omar, qui venait juste d’être chassé de Moka par le Sultan.
Depuis son repaire dans la montagne, le Cheikh Omar ou il s’était réfugié comme Hermite offrait à ses visiteur une décoction élaborée à partir de cet étrange fruit et les pèlerins qui venaient jusqu’à lui voyait leur fatigue disparaître et une nouvelle ardeur leur parcourir le corps.

Le Déjeuner - François Boucher - 1739

Ils en informèrent le Sultan et celui-ci pardonna au cheikh Omar et celui-ci eu droit à tous les honneurs. Une veuille légende raconte que l’Ange Gabriel aurait inventé cette boisson pour rendre la santé à Mahomet malade. Après l’avoir bu il aurait été totalement guérie au point de vaincre quarante cavaliers ennemis et honorer autant d’épouses.
C’est le Sultan Soliman le Magnifique qui avait le monopole du café et afin d’être sur de le conserver, il faisait contrôler chaque sac et toutes les graine étaient ébouillantées afin qu’elles ne puissent pas germer et par la même interdire d’être cultivé ailleurs.
Ce sont des Hollandais qui réussiront à subtiliser, à Moka, des graines non ébouillantées et ils les replantèrent en Inde, à Céylanet et dans l’ile de Java. C’est le représentant de la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales qui offrit au roi Louis XIV les premiers plans de caféier. Acclimatés au Jardins des Apothicaires du Roi à Paris les plants seront les ancêtres des premières plantations des colonies d’Amérique. D’abord interdit par la chrétienté (comment une boisson d’origine musulmane pourrait convenir à des chrétiens), et les moines inquisiteurs imputeront au diable les vertus de ce breuvage. C’est le Pape Clément VIII qui en la goutant déclara cette boisson a trop bon gout pour que le diable l’apprécie. Très vite le café devient la boisson la plus prisé en France au détriment de la bière. La Faculté de Médecine de Marseille tentera en vain faire interdire la vente et la consommation de café. Malgré les interdits, les anathèmes, les allégations de toute sortes, les pouvoirs magiques pour certains ou maléfiques pour d’autres, le café représente la boisson chaude la plus consommée en France et nous importons quelques 4,4 millions de tonnes de café par an.


Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017 .