Bouton

Le Roussillon


1 et 4, d'azur, au lion d'argent; 2 et 3, de gueules,

Ruscino, nom de la capitale antique a donné au Roussillon son nom actuel. En 218 avant J.C. venant de Carthage et après avoir traversée l’Espagne, Hannibal avec ses trente milles hommes, chevaux et éléphants traversa la région du littoral méditerranéen pour aller envahir l’Italie, Rome sollicita les tributs Ligures et Gauloises pour qu’elles s’opposent au passage des troupes carthaginoises, ce qu’elles refusèrent.

Les Romain fondèrent la Narbonnaise avec pour capital Narbonne, le Biterrois avec Béziers pour capitale. Au Vème siècle, les Vandales puis les Wisigoths vinent envahir le pays mais vaincu par Clovis à la bataille de Vouillé, ceux-ci se replièrent sur la Septimanie.
En 737, c’est Charles Martel qui repoussant les invasions arabes et reprand la Septimanie au Wisigoths
Sous les Carolingiens, le Roussillon forma une partie de la Marche défensive installée face aux Sarrasins. En 1172, les comtes du Roussillon cédèrent leurs possessions au roi d'Aragon.
En 1276, Perpignan devint la capitale du royaume de Majorque fondé par Jacques Ier d'Aragon et le demeura jusqu'en 1344. Le Roussillon fut alors intégré au principat de Catalogne, sorte de fédération autonome au sein de l'État aragonais. En 1462, Louis XI intervint en Roussillon et en prit le contrôle jusqu'en 1493, où Charles VIII le restitua au roi d'Aragon.
En 1640, les Catalans se révoltèrent contre le gouvernement de Madrid et Richelieu profita de l'occasion pour leur apporter le soutien de la France. Louis XIII prit alors le titre de comte de Barcelone. En 1659, le traité des Pyrénées confirma le rattachement du Roussillon à la France.



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2014.