# # # # # Bouton

Limoges


Hôtel de ville
Hôtel de ville de Limoges - ©Babsy
Bénédictins
Une statue de la gare des Bénédictins

La position d'Augustoritum, ancienne capitale des Lémovices, à Limoges est prouvée par quatre routes romaines, fournies par, la Table de Peutinger et par l'Itinéraire d'Antonin, lesquelles routes , dans leurs différents embranchements, se rattachent à Bituriges, Bourges, Augustonemetum, Clermont, Vesunna, Périgueux, Médiolanum, Saintes , et Limonum ,Poitiers. Cette ville est appelée Limofex par Magnen , contemporain de Charles le Chauve, et Lemovices dans la Notice de l'empire.
Cette cité passa des Romains aux Visigoths, auxquels Clovis l'enleva après la bataille de Vouillé. Les Normands la brûlèrent en 836.
Henri II, roi d'Angleterre, s'y fit couronner duc d'Aquitaine en 453, et trente ans après il vint mettre le siège devant ses murailles. En 1189 , Nothilde , épouse de Richard Coeur de Lion, vint assiéger Limoges,, qu'elle livra à toutes- les horreurs du pillage. Sous Charles VII, qui deux fois la visita, elle vit des jours plus prospères, surtout quand le brave Dunpis eut, en 1452, entièrement expulsé les Anglais de l'Aquitaine. Les guerres de religion furent aussi funestes ; mais, après cette époque orageuse, la ville respira et releva ses ruines. .
La ville de Limoges était anciennement remarquable, non-seulement par son étendue, mais, par la beauté de ses édifices ; il semble que les .Romains s'étaient attachés à l’orner de tous les monuments de leur magnificence. Elle avait un Capitole, un amphithéâtre ; on, y voyait un grand nombre de beaux temples et de riches palais.; elle était le centre de plusieurs routes qui lui ouvraient de faciles communications avec les autres principales villes de la Gaule. Enfin elle fut du nombre des soixante cités qui élevèrent à Lyon des statues à Auguste, et qui obtinrent la permission de prendre le nom de ce prince ; elle fut en conséquence appelée Augustoritum, et garda ce nom jusqu'à la fin du IVe siècle,, époque où elle reprit celui du peuple qui en avait fait sa capitalè.

La gare des Bénédictins
La gare des Bénédictins
Note

Mais dans les guerres qui suivirent; la chute de l’Empire Romain, cette ville ne tarda pas a déchoir de son antique splendeur ; les barbares renversèrent ses anciens monuments, et ce qui avait échappé à leur fureur a été insensiblement détruit.
Cette ville est située au sommet et sur le penchant d'une colline dont le pied est baigné par les eaux de là Vienne, que l'on traverse surt trois ponts, dont l'un, récemment construit en granit, est remarquable par son élévation. Comme toutes les anciennes cités, elle est assez mal bâtie : ses maisons sont presque toutes construites en bois, à partir du premier étage; mais on y voit aussi beaucoup de constructions modernes d'une belle apparence ; quelques rue sont été réparées à neuf, élargies et alignées, et un grand nombre d'améliorations en tout genre se sont effectuées dans ces derniers temps. Depuis que l'on a renversé les tours et les murailles qui la rendaient obscure et malsaine, la ville est entourée de larges boulevards bien ombragés. L'air qu'on y respire est extrêmement pur et tempéré ; de nombreuses fontaines y versent continuellement une eau limpide et extrêmement légère : aussi le sang y est-il très beau, notamment chez les personnes du sexe. On y trouve plusieurs places publiques,' dont deux seulement sont remarquables. La première, qu'on regarde à juste titre comme la plus belle de la ville, est le Champ de Juillet; la seconde est la place d'Orsay, dont une partie, a été consacrée à l'emplacement d'un palais de justice. La place de la Mairie offre un aspect gracieux et aéré.


Limoges


LImoges


Esplanade du Champ de Foire
Esplanade du Champ de Foire

Dès le Moyen âge la municipalité de Limoges adopta pour emblème l'effigie de Saint Martial, qui avait évangélisé le Limousin au IIIème siècle et avait fondé à Limoges une abbaye dont le rayonnement fut immense. Le chef de France fut attribué en 1421 par le dauphin Charles, le futur roi Charles VII, en hommage à la résistance des habitants, bourgeois et consuls de la ville contre les Anglais, pour accroître leur cœur à servir la couronne de France de mieux en mieux. Limoges, chef lieu de la Vienne avec sa magnifique gare, l’une des plus belles de France, sa Cathédrale qui contemple les eaux paisibles de la Vienne que l’on enjambe sur le vieux pont Saint Etienne, ce sont les promenades langoureuses dans les Jardins de l’Evêché. Limoges est une ville tout en creux et en hauteur, ne manquez pas d’aller faire un tour dans la rue de la Boucherie, et si vous allez à la préfecture, empruntez la rue Monta Regret. En effet, elle conduisait de l’ancienne prison à la place de la préfecture, et comme en ce lieu, il y avait le gibet, les condamnés qui la montaient la redescendaient rarement..



Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © 2017.